Zoé VALDES

Zoé Valdés est une romancière, poète et scénariste cubaine. Elle a travaillé à la délégation de Cuba à l’UNESCO à Paris et aux services culturels de la mission de Cuba à Paris. En 1995, après la publication de son roman « Le Néant quotidien », mal perçu par le régime cubain, elle s’exile en France accompagnée de son époux et de leur fille. Égérie de la littérature cubaine, ses livres sont traduits partout dans le monde.


 « Désirée Fé »

(Arthaud)

L’histoire est assez simple, l’amour et le désir y ont une place essentielle, au même titre que la liberté, et que la vie. Car la narratrice est une jeune fille de 16 ans à peine ; elle s’éveille à la sexualité, et au véritable amour ; elle brûle de découvrir ce que l’être humain a de plus précieux : la liberté absolue. J’ai essayé d’écrire sur une époque où l’on pouvait penser que, sur cette Île-là, tout n’était encore pas si sauvage et qu’il restait quelque chose à sauver – l’amour, le désir, l’art, la liberté, la vie ; car j’ai toujours considéré que l’amour, le désir, le corps et ses plaisirs, lorsqu’on les vit avec art et en pleine liberté, sont notre principale raison d’être, à nous, femmes et hommes.



Présent sur le salon : dimanche