Mustafa HACIANE

Né en 1935 en Algérie, Mustafa Haciane, journaliste et écrivain résidant à Paris est l’auteur de la pièce de théâtre « Á quoi bon fixer le soleil » ayant été interprétée en 1967 au Théâtre de l’Atelier. Il a également publié chez Erick Bonnier éditions, les romans « Une Éducation algéroise » et « La Furie de grandeurs ». Son ouvrage « Les larmes de l’olivier » est tiré de faits réels datant d’une époque où la discrimination semait la division et la discorde.


 « Les larmes de l'olivier »

(Erick Bonnier éditions)

Odette est Bretonne, fille d’ostréiculteurs, travaille à la Sorbonne, milite pour des causes nobles, justice sociale, droits de l’Homme, liberté des peuples à disposer d’eux-mêmes. Nous sommes en 1950. Mohand est Algérien, grand, balèze, déteste l’hypocrisie et les esprits tordus. Né en Kabylie, montagnard de père en fils, berger ayant le certif’ en poche, il s’expatrie. Motif récurrent, gagner un peu de monnaie ! Ils se rencontrent à Paris. Tout de suite, elle lui saute au cou. Le coup de foudre d’avant-hier s’étiole dès la naissance du premier bébé. Odette s’est-elle trompé en épousant le Viking du Djurdjura ? Le mariage mixte est-il responsable de la débâcle de ce couple ? Mohand reste à Paris jusqu’à sa retraite. Puis retour à la case départ, la Kabylie.



Présent sur le salon : dimanche