H.J. LIM

H.J. Lim a été révélée par son enregistrement de l’intégrale des sonates pour piano de Beethoven (EMI Classics) à l’âge de vingt-quatre ans. Cette performance unique, saluée par la presse internationale, lui a valu d’être la première musicienne classique à être classée numéro 1 par le magazine de référence Billboard et par Itunes aux USA et dans plusieurs autres pays. Depuis, elle se produit en récitals et participe à des concerts avec les meilleurs orchestres dans les grandes salles du monde entier.


 « Le son du silence »

(Albin Michel)

Née dans une famille coréenne marquée par les séquelles des exactions japonaises, H.J. Lim, enfant prodige, réussit à convaincre ses parents de l’envoyer en France pour y poursuivre ses études de piano. Âgée d’à peine douze ans, ne sachant pas un mot de français, elle subira humiliations et jalousies, puis les épreuves se multiplieront pour l’étudiante immigrée vivant seule avec son piano dans un garage de la banlieue parisienne…

Mais sa passion pour la musique est sans borne, et une mystérieuse bonne étoile la sauvera du découragement en lui faisant rencontrer des maîtres bienveillants, attentifs à préserver son âme d’artiste.

Virtuose exceptionnelle, H.J. Lim aurait pu se laisser modeler par les normes d’une interprétation savante. Mais cette rebelle, inspirée par ces êtres d’exception que furent Beethoven, Chopin ou Rachmaninov, refuse de se laisser dicter son jeu. Sage et sauvage à la fois, elle donne tout, sur scène comme dans ce récit, pour transmettre le cœur de la musique : le son du silence.



Présent sur le salon : dimanche