Thierry CROUZET

Né à Sète en 1963, Thierry Crouzet devient journaliste dans diverses revues d’informatique et publie des textes en ligne. Il se consacre à la littérature noire ainsi qu’à des récits ou essais sur notre rapport aux nouvelles technologies. « Mon père, ce tueur », est son premier roman de littérature blanche.


 « Mon père, ce tueur »

(La Manufacture de livres)

« J’ai toujours eu peur de mon père. Je savais qu’il avait déjà tué au cours de la guerre d’Algérie. J’étais persuadé qu’il pouvait recommencer. »
Thierry grandit dans l’ombre glaçante de Jim, élaborant des scénarios de fuite et se barricadant toutes les nuits dans sa chambre. Quelques années après la mort de ce père menaçant, il se plonge dans les photographies et les carnets de guerre de Jim. Il part à la recherche du fantôme pour retouver par les mots celui qui avait été un jeune garçon à qui l’on avait appris à être un tueur.