Quentin MOURON

Auteur, collaborateur à plusieurs journaux suisses, Quentin Mouron est connu pour sa plume acérée. Il connaît un beau succès, notamment avec « Trois gouttes de sang et un nuage de coke » et « Notre Dame-de-la-Merci » (Editions Olivier Morattel). Il revient avec « Vesoul, le 7 janvier », une farce à l’arrière-goût de tragédie.


 "Vesoul, le 7 janvier 2015"

(Olivier Morattel Éditeur)

Début janvier. Un jeune cadre prend le narrateur en auto-stop. Ils roulent jusqu’à Vesoul. Rapidement, les deux hommes sympathisent. À la manière de Bouvard et de Pécuchet modernes, ils inventorient les ridicules de notre temps. Mais ils se heurtent à la réalité, aux religieux, nationalistes et populistes.
On lit en filigrane la montée des populismes, la violence sociale, le fanatisme religieux, comme réponse absurde à l’absurdité du monde. Mais cette comédie est abouchée à la tragédie. Celle du 7 janvier 2015.