Jean-Luc Marty

Depuis La Dépression des Açores, paru en 2001, Rumba, en 2008, Un cœur portuaire, en 2012, et La Mer à courir en 2014, Jean-Luc Marty écrit le mouvement des hommes, l’inquiétude de ce début de siècle, la difficile rencontre de l’histoire et de la géographie.


 Être, tellement

(Julliard)

En librairie le 17 août 2017

Dans un village de pêcheurs du Nordeste brésilien, Antoine Delacourt attend Everton qui le guidera dans le Sertão, une région de l’intérieur du pays. Rescapé d’un tremblement de terre en Asie, Antoine ne se défait pas des morts, de leurs regards… Une fin d’après-midi, il aperçoit une femme sur la dune, côté mer de la maison. Louise Fabre n’a pas rejoint son fils et son mari à São Paulo. Simple fugue ? Rupture ? Quant à Everton Dos Santos, il espère de ce travail de guide qu’il sauve sa famille de la faim. A priori, rien ne relie ces trois personnages qui se retrouveront, à bord d’un pick-up, à traverser une terre vouée à la malédiction des sécheresses.