Alain et Jean-Marie Robbe

Alain Robbe est originaire du Haut-Doubs et issu d’une famille de paysans. Après une carrière sédentaire, il se penche sur l’histoire de ses ancêtres et redécouvre la beauté de sa région natale. Passionné de photographie, il parcourt les pâtures et les sentiers de montagne. L’Alpage comtois d’hier à aujourd’hui est le fruit de sa collaboration avec son frère Jean-Marie.

Originaire du Haut-Doubs, Jean-Marie Robbe a fait carrière dans l’enseignement. Inspiré par sa passion de la musique et du chant choral, il publie, en 2000, Autour des orgues de Villiers le Lac. En 2008, c’est sur son expérience de petit séminariste qu’il revient dans La Pépinière, paru aux Éditions L’Harmattan. L’Alpage comtois d’hier à aujourd’hui est le fruit de sa collaboration avec son frère Alain.


 L’Alpage comtois d’hier à aujourd’hui

(Éditions Cêtre)

En librairie le 9 mars 2017

Cet ouvrage a l’ambition de montrer un certain nombre de sites remarquables de la région du Haut-Jura Comtois débordant sur la Suisse voisine, tout en retraçant dans ses grandes lignes l’histoire des alpages.

La partie du Jura présentée est située entre Chapelle des Bois et Les Fourgs, le long de la frontière franco-suisse constituée par les crêtes jurassiennes. Cette zone s’échelonne entre 900 et 1587 mètres d’altitude. L’aspect des monts change si la roche est fracturée, la forêt s’y développe, c’est le cas sur le Risoux et sur l’Herba, sinon les sommets sont chauves. La forêt occupe une partie importante de la surface mais elle est parsemée de grandes clairières de pâturages où sont implantés les chalets d’alpage. La tradition de l’estive est très ancienne dans le Jura. Certains historiens prétendent que la conduite des animaux en altitude pendant l’été a été plus précoce dans ce massif qu’en Savoie.



Présent sur le salon : vendredi, samedi