Jean-Louis Vincent

Né en 1944, ancien élève du Prytanée militaire de La Flèche , Saint-Cyrien, Jean-Louis Vincent a fait une carrière de quarante ans dans l’armée de terre. Il a terminé celle-ci comme général de corps d’armée au poste de Major général de l’armée de terre.  Ancien auditeur de l’Institut des hautes études de défense nationale, académicien titulaire de l’Académie des Belles Lettres Sciences et Arts de Franche-Comté, rotarien, il est impliqué dans de nombreuses associations et donne régulièrement des conférences.


 Albert Baratier dit l'Africain

(Éditions Cabedita)

Le général de division Albert Baratier est mort en octobre 1917, dans une tranchée de première ligne, d’une embolie foudroyante, conséquence des maladies tropicales récurrentes contractées en Afrique. Passionné par ce continent et assoiffé d’action, ce cavalier a, comme jeune officier, participé à trois missions africaines, dont la célèbre «mission Marchand» (1896-1899), où il a joué un rôle essentiel en reconnaissant les marais du Bahr-El-Ghazal, permettant ainsi l’accès à Fachoda. Explorateur autant que soldat, «reporter» et cartographe, il a relaté ses souvenirs africains dans plusieurs ouvrages. Parti à la guerre en 1914 à la tête de son régiment de chasseurs à cheval, stationné à Dole (Jura), il a été nommé général pendant la bataille de la Marne, puis en 1916 a reçu le commandement d’une division d’infanterie, à la tête de laquelle il se trouvait lors de sa mort.

 

Dans ce livre tout public, préfacé par le général d’armée Thorette, ancien CEMAT et officier des troupes de marine, l’auteur s’attache à relater la vie glorieuse de cet officier, et à retracer notamment ses aventures africaines, ainsi que sa vision de la colonisation.



Présent sur le salon : vendredi, samedi