Les temps forts :

 

François Atlas Fleurs du mal

Si l’on connaît François Atlas pour la pop subtile de son groupe François and The Atlas Mountains, son univers artistique reste plus mystérieux. Entre peinture, dessin, travail autour de la danse et du conte, l’artiste trace pourtant sa route, en toute liberté, entre création et expérimentations. Son nouvel album sort en septembre 2018, il en proposera une performance poétique et musicale aux visiteurs de Livres dans la Boucle.

“À l’automne 2016, répondant à l’invitation du Musée de La Vie Romantique de proposer un concert à l’occasion de l’exposition Baudelaire, L’oeil moderne, je me suis fixé le défi d’apprendre par coeur des poèmes des Fleurs du mal. J’ai utilisé des accords de guitare très simples comme structure mnémotechnique. J’ai été frappé de la régularité et de la musicalité des vers, ils se sont glissés dans ce format pop avec limpidité. Heureux de cette performance, j’ai proposé à mon producteur d’en enregistrer des passages. Cela s’est rapidement transformé en album…”

SAM. 15
Performance
Samedi, 20h30, Cité des arts - Auditorium du conservatoire

Arnaud Cathrine & Florent Marchet Sous le soleil exactement

Sous le soleil exactement raconte – en mots et en musique – une journée avec les deux artistes dans l’air chaud du Pyla. Arnaud Cathrine donne voix à Cocteau, Florent Marchet à Raymond Radiguet. Cette rencontre s’inspire d’une nouvelle d’Arnaud Cathrine (in Les uns, les autres, Éditions Robert Laffont, janvier 2017).

Jean Cocteau : écrivain, poète, dramaturge, cinéaste, figure majeure de la scène artistique du 20e siècle, compagnon bien connu de Jean Marais, génial, audacieux, mondain, enferré dans une passion peu commune pour sa mère… Raymond Radiguet : jeune écrivain prodige, véritable phénomène de l’entre-deux guerres, auteur du premier best-seller de la littérature française, fascinant Rastignac… Quand Cocteau rencontre celui qui deviendra – trop brièvement – son protégé et son pygmalion, Radiguet n’a pas seize ans. Fusion immédiate. On les voit jour et nuit ensemble. Cocteau encourage Radiguet à écrire et lui présente Bernard Grasset qui orchestrera la publication de son roman Le Diable au corps. Il lui ouvre également le Tout-Paris artistique et l’emmène plusieurs étés de suite à Piquey, non loin du Cap Ferret : quelques rares cabanes, l’hôtel Chantecler (sans eau ni  électricité) et la dune pour eux. C’est durant ces “vacances studieuses” que Cocteau enferme l’enfant terrible dans sa chambre pour le forcer à écrire. Cocteau – Radiguet : un amour fou ? On l’a dit, on l’a cru… Plutôt un amour impossible.

SAM. 15
Performance
Samedi, 14h30, Le Scénacle

Création mondiale d’une mélodie d’Éric Tanguy Texte original de Michel Onfray

Éric Tanguy est un des compositeurs français de musique contemporaine parmi les plus joués et diffusés en France et à l’étranger. Récompensé par plusieurs institutions de référence dans la création contemporaine, il enchaîne les résidences avec différents orchestres et bénéficie des commandes importantes en France et à l’étranger.

Il sera exceptionnellement à Besançon pour proposer un événement inédit à l’occasion de la sortie de son ouvrage, préfacé par l’écrivain et philosophe Michel Onfray, et publié aux Éditions Aedam Musicæ.

VEN. 14
Auditorium du conservatoire / Cité des arts
Mélodies de Jean Sibélius, Claude Debussy, Ivor Gurney, Francis Poulenc, Erik Satie
Artistes :
Albane Carrère (mezzo soprano) et Suzana Bartal (piano)

Durée 1 h - Tarif unique 5 €
Billetterie en ligne www.festival-besancon.com
Coproduction Festival international de musique – Livres dans la Boucle

H.J. Lim Le son du silence

« Entendre, sentir, respirer par les notes le souffl e divin. Tel est mon désir de toujours. »

Arrivée en France seule à 12 ans pour y poursuivre des études de piano, ne parlant pas un seul mot de français, H.J. Lim vit seule avec son piano dans un garage de la banlieue parisienne… Portée sur les ailes de la musique par une mystérieuse bonne étoile, elle ne cédera jamais au désespoir et deviendra une pianiste virtuose exceptionnelle qui se produit dans le monde entier. Vivant désormais entre Neuchâtel et la Corée, elle raconte ce parcours hors norme dans Le son du silence (Albin Michel).

DIM. 16
Performance au piano
Dimanche, 15h30
Cité des arts – Auditorium du conservatoire