Feuilletez et téléchargez le programme du Vendredi 14 sept. :

EN DÉTAIL :

GRAND ENTRETIEN D’OUVERTURE

PHILIPPE CLAUDEL
Animé par Christine Ferniot

Après Philippe Besson en 2016, et l’écrivain américain David Vann en 2017, c’est le romancier et académicien Goncourt Philippe Claudel qui préside la 3e édition de Livres dans la Boucle.
Né en Meurthe-et-Moselle, Philippe Claudel aime écrire auprès des hommes qui portent la mémoire de sa région. Depuis son premier roman, Meuse l’oubli, paru en 2000, il ne cesse de collectionner les distinctions les plus importantes : prix Renaudot, prix Goncourt des lycéens, grand prix des lectrices de Elle… C’est en 2003, avec Les âmes grises, qu’il rencontre son premier très grand succès auprès du public et commence à faire connaître son oeuvre littéraire à l’étranger. Viendront ensuite La petite fille de Monsieur Linh, Le rapport de Brodeck, L’enquête, ou L’archipel du chien, qui, tous, suscitent un très grand engouement de la part du public.

Aimant multiplier les expériences, Philippe Claudel est aussi dramaturge et réalisateur, ce qui lui vaut de recevoir le César du meilleur premier film en 2009 pour Il y a longtemps que je t’aime.

>> VENDREDI | 15H00 | MAISON VICTOR HUGO
DURÉE : 50 MIN.

RENCONTRE

L’UNIVERS DE KATHARINA HAGENA
Avec Katharina Hagena, Le bruit de la lumière
(Anne Carrière)
Animé par Antoine Boussin

Romancière allemande, Katharina Hagena est professeur de littérature anglaise et allemande à l’université de Hambourg et spécialiste de l’oeuvre de James Joyce.

C’est avec son premier roman paru en 2010, Le goût des pépins de pommes, qu’elle sort de l’anonymat pour rencontrer un vif succès auprès des lecteurs allemands et français. Dans ce best-seller singulier, la romancière met en scène, avec humour et émotion, une famille face à l’épreuve du deuil et aux questions de transmission. Entre oubli et souvenirs, la petite-fille Iris explore la maison dont elle vient d’hériter, tissant au fil des pièces, l’histoire de trois générations de femmes.

Katharina Hagena est également l’auteur de L’envol du héron publié en 2013. Son dernier roman Le Bruit de la lumière paraît en cette rentrée littéraire aux Éditions Anne Carrière.

>> VENDREDI | 15H15 | LE SCÉNACLE
DURÉE : 50 MIN.

RENCONTRE

ÉCRIRE DES VIES
Avec Laure Catherine, Les enfants frapperontils encore (L’Observatoire), Bernard Chenez, Les mains dans les poches (Héloïse d’Ormesson) et Julia Kerninon, Ma dévotion (Le Rouergue).
Animé par Élise Lépine

Des événements étranges viennent perturber le quotidien d’Emma, 16 ans. La découverte du corps d’une jeune femme flottant sur le canal alerte les adultes du village qui tournent alors leurs regards vers les jeunes, qui font circuler un ouvrage révolutionnaire inquiétant. Une réflexion émouvante menée par Laure Catherine sur les fractures générationnelles.
Avec nostalgie, Bernard Chenez se remémore son enfance, ses rencontres et son parcours. Sur un ton léger d’abord, plus sombre ensuite, il nous livre sa vie de fils, de père et d’homme amoureux dans un roman qui invite à la réflexion et aux remises en question.

Dans son troisième roman, Ma dévotion, Julia Kerninon, engage une réflexion sur la complexité des sentiments amicaux. Les retrouvailles d’Helen et Françk longuement séparés lancent le récit de cette dévotion qui les lie l’un à l’autre.

>> VENDREDI | 15H30 | CAFÉ LITTÉRAIRE
DURÉE : 40 MIN.

RENCONTRE

TROIS FEMMES
Avec Gwenaëlle Aubry, La folie Elisa (Mercure de France), Emmanuelle Lambert, La désertion (Stock) et Tiffany Tavernier, Roissy (Sabine Wespieser).
Animé par Hubert Artus (Dernière minute : Gwenaëlle Aubry est contrainte d’annuler sa présence)

« SMA » : c’est le graffiti énigmatique qui relie quatre femmes artistes qui ne se connaissent pas et décident un jour de quitter la scène et fuir. Elles trouvent asile dans une maison. Mais comment se reconstruire et trouver la paix quand on porte en soi les fureurs du monde, questionne la romancière et philosophe Gwenaëlle Aubry.

La désertion est le troisième roman de l’écrivain française Emmanuelle Lambert. Un jour, Eva Silber disparaît. Le patron de la jeune femme, sa collègue de travail et son compagnon se remémorent cette personne discrète, dressant un portrait énigmatique. Un roman-enquête palpitant.

Romancière et scénariste, Tiffany Tavernier est aussi une grande amoureuse des voyages. Son dernier roman, Roissy, est le récit d’une femme qui, ayant élu domicile au milieu des passagers en transit, construit son quotidien dans un espace en perpétuel mouvement.

>> VENDREDI | 16H00 | MAISON VICTOR HUGO
DURÉE : 50 MIN.

RENCONTRE

DE L’AMOUR
Avec Nedim Gürsel, Étreintes dangereuses (Le Passeur), Fabienne Jacob, Un homme aborde une femme (Buchet Chastel) et Agnès Riva, Géographie d’un adultère (Gallimard)
Animé par Élise Lépine

Dans son dernier ouvrage, le célèbre écrivain turc Nedim Gürsel s’amuse une nouvelle fois des tabous. Avec irrévérence, il explore les différents temps de l’amour, de la séduction à la fin d’une relation.

Une femme se souvient des rencontres avec les hommes qui ont jalonné sa vie, des gestes accomplis et des mots lancés. Une expérience que la nouvelliste et romancière Fabienne Jacob confronte aux autres et au monde actuel où l’espace public ne lui semble plus être ce foisonnement de possibilités et de rencontres fortuites.

Avec Géographie d’un adultère, Agnès Riva réalise un premier roman puissant et original où chaque lieu adultérin permet aux sentiments des deux amants de se déployer davantage.

>> VENDREDI | 16h15 | CAFÉ LITTÉRAIRE
DURÉE : 40 MIN.

RENCONTRE

L’UNIVERS DE YANN QUEFFÉLEC
Avec Yann Queffélec, Naissance d’un Goncourt (Calmann-Lévy)
Animé par Antoine Boussin

Yann Queffélec a 32 ans quand il publie en 1985 chez Gallimard Les Noces barbares, l’histoire de l’amour fou d’un fils pour sa mère. Il reçoit pour ce livre poignant le prestigieux prix Goncourt et avec, une renommée qui le hisse auprès de son père l’écrivain et scénariste Henri Queffélec. De la relation tumultueuse avec ce dernier, il s’inspirera en 2015 pour écrire L’Homme de ma vie, dans lequel il relate notamment la remise de cette distinction. Il revient sur cet épisode décisif dans son dernier roman Naissance d’un Goncourt.
Romancier d’origine bretonne, Yann Queffélec est aussi marin. Passionné par la mer, il a navigué avec Éric Tabarly à qui il a consacré en 2008 une biographie. Il a publié, en 2013, aux éditions Plon Le Dictionnaire amoureux de la Bretagne et en mai dernier un formidable Dictionnaire amoureux de la mer.

>> VENDREDI | 16H30 | LE SCÉNACLE
DURÉE : 50 MIN.

GRAND ENTRETIEN

BOUALEM SANSAL
Avec Boualem Sansal, Le train d’Erlingen ou La métamorphose de Dieu (Gallimard)
Animé par Kerenn Elkaïm

« Le lecteur jugera en fonction de ce qu’il voit autour de lui. Au bout, il tirera de ce récit l’une ou l’autre morale : la première est que le monde est un, il s’y déroule la même éternelle histoire, la quête du bonheur qui jette les gens sur les routes de la vie où les attend plus souvent le malheur que la félicité ; l’autre leçon est que l’Histoire ne sait rien de l’avenir et qu’il peut arriver n’importe quoi, les mêmes ingrédients ne font pas forcément la même soupe, un train peut en cacher un autre et il n’est pas prouvé, loin de là, que Dieu est le meilleur secours. »

Du récit d’une ville assiégée par des hommes que l’on appelle « serviteurs », dans son dernier roman, l’écrivain algérien Boualem Sansal engage une réflexion sur l’emprise de l’extrémisme religieux et l’aveuglement des dirigeants qui en résulte, dans les zones sensibles de nos sociétés contemporaines.

>> VENDREDI | 17H00 | MAISON VICTOR HUGO
DURÉE : 60 MIN.

GRAND ENTRETIEN

KATHERINE PANCOL
Avec Katherine Pancol, Trois baisers (Albin Michel)
Animé par Antoine Boussin
[ Dernière minute ] Les éditions Albin Michel vous prient de bien vouloir excuser Katherine Pancol qui, pour raisons de santé, est contrainte de reporter sa venue à Besançon initialement prévue le vendredi 14 dans le cadre de notre festival.

« Trois baisers, trois baisers et l’homme caracole, libre, flamboyant, crachant du feu et des étoiles. Ses sens s’affolent, il voit mille lucioles, des pains d’épices, des incendies… »

Katherine Pancol et ses personnages fétiches font leur retour chez Albin Michel. De rencontres en trahisons, d’idylles en soupçons, d’amour en amitiés, Trois baisers est la garantie d’un voyage vers de folles
aventures. Les histoires s’y croisent et s’entremêlent pour donner vie aux protagonistes, dont les sentiments profondément humains trouvent un écho complice chez leurs lecteurs.

En 1979, le roman de Katherine Pancol Moi d’abord fut un réel succès. La série suivante Les yeux jaunes des crocodiles, La valse lente des tortues et Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi ne le démentira pas, avec plus de six millions d’exemplaires vendus en France.

>> VENDREDI | 17H30 | HÔPITAL SAINT-JACQUES
DURÉE : 50 MIN.

RENCONTRE

L’UNIVERS DE DANIEL PICOULY
Avec Daniel Picouly, Quatre-vingt-dix secondes (Albin Michel)
Animé par Christine Ferniot

Enfant déjà, Daniel Picouly se plait à raconter des histoires. Passionné par la littérature, il poursuit en parallèle des études de droit et devient professeur d’économie puis de comptabilité. Ce n’est qu’en 1991 qu’il publie son premier roman, La lumière des fous, un polar d’une grande noirceur.

Suivra Le champ de personne, couronné en 1996 par le Grand Prix des lectrices du magazine ELLE. Porté par ce succès, il publiera en 1999 L’Enfant Léopard, pour lequel il reçoit le prix Renaudot. Avec son dernier roman Quatre-vingt-dix secondes qu’il vient présenter à Besançon, Daniel Picouly revient sur l’éruption de la Montagne Pelée et son bilan terrifiant : « trente mille morts en quatre-vingt-dix secondes. »

Daniel Picouly est également auteur de livres pour enfants, scénariste de bande dessinées et animateur d’émissions littéraires à la télévision.

>> VENDREDI | 17H30 | LE SCÉNACLE
DURÉE : 50 MIN.

CRÉATION MUSICALE

ÉRIC TANGUY & MICHEL ONFRAY
Avec Éric Tanguy, Michel Onfray, et la participation d’Albane Carrère, mezzosoprano, et Suzana Bartal, piano

Éric Tanguy est un des compositeurs français de musique contemporaine parmi les plus joués et diffusés en France et à l’étranger. À Besançon, il propose un événement inédit, la création mondiale d’une mélodie, à l’occasion de la sortie de 50 questions pour 50 ans de questionnement, préfacé par l’écrivain et philosophe Michel Onfray, et publié aux Éditions Aedam Musicæ.

« Je connais beaucoup de la vie d’Éric Tanguy et les pages de cet ouvrage en apprendront généreusement à ceux qui ignorent sa vie. Elles permettront de mettre une vie derrière l’oeuvre. […] Le privilège de l’ami est qu’il connaît le rond de lumière sur scène et les coulisses tout autant. À cette heure, j’aime qu’Éric soit dans le rond de lumière de ce livre dans lequel il se raconte avec la complicité d’une voix amie… » Michel Onfray

En partenariat avec :
le 71e Festival international de musique Besançon Franche-Comté. Tarif : 5 euros, réservations sur le site du festival de musique.

>> VENDREDI | 18H00 | CITÉ DES ARTS AUDITORIUM DU CONSERVATOIRE
DURÉE : 60 MIN.

RENCONTRE

YOUTUBE : L’UNIVERS DE REDEK ET PIERROT
Avec Redek et Pierrot, Classiques ! (Albin Michel)
Animé par Bénédicte Marion

Vous avez lu Phèdre de Racine, Voyage au bout de la nuit de Céline ou Les Misérables de Victor Hugo ? Vous devriez. Ce sont des classiques, autrement dit, les plus grands blockbusters de la littérature française. Difficile pourtant de s’attaquer aujourd’hui à ces chefs d’oeuvre : ils déploient un vocabulaire, un style et des références qu’on ne maîtrise pas forcément. Prenez La chanson du mal aimé d’Apollinaire, on n’y comprend rien ! Pourtant, ce n’est ni plus ni moins qu’une comédie romantique qui a mal tourné.

Avec des références très actuelles, une bonne dose d’humour et d’érudition, Redek et Pierrot, les créateurs de la chaîne YouTube Le Mock, dépoussièrent nos bibliothèques et offrent des clés pour redécouvrir les plus grands classiques de la littérature française de Céline à Chrétien de Troyes.

>> VENDREDI | 18H30 | LE SCÉNACLE
DURÉE : 50 MIN.

LECTURE

L’ARCHIPEL DU CHIEN
Lecture par Philippe Claudel et Clotilde Courau

Paru en mars, L’Archipel du chien est le dernier ouvrage de Philippe Claudel. Peuplée d’une communauté d’hommes vivant paisiblement, l’île voit échouer sur ses rivages trois cadavres. Qui sont-ils et que faire de leurs dépouilles ? Entre suspense et réflexion sociale, le roman intrigue et oppresse à la fois, renvoyant à ces choix cruciaux et lâchetés de chaque instant. Intemporel et à la fois terriblement ancré dans l’actualité de la crise migratoire, le récit de Philippe Claudel passionne.

Le Président de cette édition se prête pour une soirée à l’exercice de la lecture. Il donnera la réplique à la formidable comédienne Clotilde Courau avec qui il a tourné en 2010 Tous les soleils.

Une complicité entre les deux artistes qui promet déjà un moment d’exception.

>> VENDREDI | 20H30 | CITÉ DES ARTS AUDITORIUM DU CONSERVATOIRE
DURÉE : 60 MIN.