La présidence de la 5e édition de Livres dans la Boucle a été confiée à la romancière Alice Zeniter.

L’auteure de L’art de perdre sera présente à Besançon pour le week-end d’ouverture (18-20 septembre) de la manifestation. Elle y présentera lors d’une lecture son nouveau roman très attendu, Comme un empire dans un empire, reviendra sur l’ensemble de son œuvre au cours d’un grand entretien et proposera des séances de dédicaces pour les festivaliers.

Découvrez l’univers d’Alice Zeniter :

Alice Zeniter est née en 1986 en Basse-Normandie et vit actuellement dans les Côtes d’Armor.

Dramaturge, metteuse en scène et romancière, elle a 16 ans lorsqu’elle publie son premier roman, Deux moins un égal zéro (éditions du Petit véhicule, 2003). Depuis, elle construit une œuvre littéraire de premier plan saluée tant par la critique que par les lecteurs et pour laquelle elle a reçu de nombreux et prestigieux prix littéraires : Jusque dans nos bras (Albin Michel, 2010, prix littéraire de la Porte Dorée), Sombre dimanche (Albin Michel, 2013, prix du Livre Inter, prix des lecteurs de L’Express et prix de la Closerie des Lilas) et Juste avant l’oubli (Flammarion, 2015, prix Renaudot des lycéens). Son dernier roman, L’Art de perdre (Flammarion, 2017), est une fresque romanesque dans laquelle elle raconte le destin, entre la France et l’Algérie, des générations successives d’une famille prisonnière d’un passé tenace. Ce récit personnel lui a permis de recevoir de plusieurs récompenses parmi lesquelles le prix Goncourt des lycéens, le prix littéraire du Monde et le prix Landerneau des Lecteurs.

Son 6e roman, Comme un empire dans un empire chez Flammarion:

Il s’appelle Antoine. Elle se fait appeler L. Il est assistant parlementaire, elle est hackeuse. Ils ont tous les deux choisi de consacrer leur vie à un engagement politique, officiellement ou clandestinement. Hiver 2019. Antoine ne sait que faire de la défiance qu’il constate à l’égard des politiciens de métier et qui commence à déteindre sur lui. Dans ce climat tendu, il s’échappe en rêvant d’écrire un roman sur la guerre d’Espagne. L vient d’assister à l’arrestation de son compagnon, accusé d’avoir piraté une société de surveillance, et elle se sait observée, peut-être même menacée. Antoine et L vont se rencontrer autour d’une question : comment continuer le combat quand l’ennemi semble trop grand pour être défait ?

Dans ce grand roman de l’engagement, Alice Zeniter met en scène une génération face à un monde violent et essoufflé, une génération qui cherche, avec de modestes moyens mais une contagieuse obstination, à en redessiner les contours. L’auteure s’empare audacieusement de nos existences ultra contemporaines qu’elle transfigure en autant de romans sur ce que signifie, aujourd’hui, faire de la politique.

Les rendez-vous d’Alice Zeniter sur le festival :

L’UNIVERS D’ALICE ZENITER – GRAND ENTRETIEN
SAMEDI 19 à 17h30 – PETIT KURSAAL
50 min.
Avec Alice Zeniter, présidente du festival, Animé par Christine Ferniot

Depuis Deux moins un égal zéro, son premier roman publié à 16 ans aux éditions du Petitvéhicule, Alice Zeniter construit une œuvre littéraire de premier plan très largement appréciée et saluée. Pour elle, les distinctions se succèdent au rythme des nouveaux ouvrages qu’elle publie : Jusque dans nos bras (prix littéraire de la Porte Dorée), Sombre dimanche (prix du Livre Inter, prix des lecteurs de L’Express et prix de la Closerie des Lilas), Juste avant l’oubli (prix Renaudot des lycéens) et L’Art de perdre (prix Goncourt des lycéens, prix littéraire du Monde et prix Landerneau des lecteurs). À l’occasion de la sortie de son nouveau roman, Comme un empire dans un empire (Flammarion), elle nous fait l’honneur de sa présence, et de présider cette édition du festival.

COMME UN EMPIRE DANS UN EMPIRE – LECTURE
DIMANCHE 20 à 16h30 – PETIT KURSAAL
50 min.
Avec Alice Zeniter, présidente du festival

Alice Zeniter nous offre une lecture de Comme un empire dans un empire, son dernier roman dans lequel, en s’emparant de nos existences ultra contemporaines, elle recherche ce que signifie, aujourd’hui, faire de la politique