17-19 sept : Livres dans la boucle, 200 auteurs attendus !

Quelques temps forts…

►Maylis de Kerangal
Grand entretien et lecture de Canoës (Verticales)

Maylis de Kerangal est l’auteure de Naissance d’un pont, sacré dès le premier tour du prix Médicis 2010, et de Réparer les vivants, lauréat de 10 prix littéraires. Fille et petite-fille de capitaine au long cours, elle est née à Toulon et a grandi au Havre. La mer et l’eau occupent ainsi une place de choix dans son oeuvre, comme dans Corniche Kennedy ou encore Canoës, dont elle fait la lecture pour clore cette 6e édition de Livres dans la Boucle.

« J’ai voulu intercepter une fréquence, explique-t-elle, capter un souffle, tenir une note tout au long d’un livre qui fait la part belle à une tribu de femmes. […] Surtout, j’ai eu envie d’aller chercher ma voix parmi les leurs, de la faire entendre au plus juste, de trouver un “je“, au plus proche. »

Dimanche 16h45 Cité des Arts

►Jim Morrison La nuit américaine
Lecture Musicale

12 mars 1971. Jim Morrison quitte Les Doors et Los Angeles pour Paris dans l’espoir de mettre un terme à des mois de tournées, d’alcool et de drogues qui font déjà de lui une légende de la scène rock. Il veut reprendre vie, écrire de la poésie. La police le retrouve mort, nu dans une baignoire, au matin du 3 juillet.

Le comédien Maxime Taffanel, accompagné par les musiciens Elias Dris et Théo Cormier, redonne vie au chanteur et poète californien à travers ses poèmes (La nuit américaine, Bourgois)  et ses chansons.

Vendredi 21h00 Cité des Arts

►Les Fleurs du mal
Lecture des poèmes de Charles Baudelaire par Thibault de Montalembert accompagné par l’Orchestre Victor Hugo Franche-Comté

« Plonger au fond du gouffre, Enfer ou Ciel, qu’importe ? Au fond de l’inconnu, pour trouver du nouveau ! »

Publiée en 1857, Les fleurs du mal de Charles Baudelaire, dont on commémore le 200e anniversaire de la naissance, est l’une des œuvres les plus importantes de la poésie moderne, qui a exercé une influence considérable sur Verlaine, Mallarmé ou Rimbaud.

Thibault de Montalembert partage sa carrière entre théâtre, un temps à la Comédie-Française, cinéma avec Arnaud Desplechin, Jacques Doillon ou Bertrand Bonello et télévision, où il tient le rôle de Mathias Barneville dans la série Dix pour cent. À lui de porter sur la scène du Conservatoire les mots fiévreux de Baudelaire, cet immense poète de la vie et du monde, accompagné par l’Orchestre Victor Hugo Franche-Comté.

Samedi 20h30 Cité des Arts

►La petite rouge courroux
Spectacle enfant par Blaise et Compagnie

Savez-vous pourquoi le Petit Chaperon rouge est rouge ? Parce qu’elle est rouge de colère !

Elle est rouge, la petite : rouge courroux. Parce qu’elle a toutes les corvées de la maison sur le
dos, que son père ne veut pas qu’elle sorte, que son frère la nargue et, pire, parce que sa mère ne
dit rien contre tout ça…

À l’occasion de la parution de La Petite rouge courroux (Sarbacane), Raphaële Frier – pépite d’or du Salon du livre de Montreuil pour Le tracas de Blaise – s’associe à Élisa Gérard et au groupe Aimée Lespierres pour créer cette lecture musicale inédite.

Samedi 11h30 Scènacle