Serge Airoldi vit et travaille à Dax. Longtemps journaliste, il a publié plusieurs textes littéraires depuis 2004: récits, fictions, poésies, traductions... Il collabore régulièrement à des revues.

 Si maintenant j'oublie mon île

(L'Antilope)

Peu nombreux se souviennent d’une chanson de Mike Brant intitulée Un grand bonheur. C’est un seul vers de cette chanson,«Si maintenant j’oublie mon île», qui a touché Serge Airoldi au point de prendre la plume et de la laisser aller au gré des émotions que lui inspirait l’histoire personnelle de Moshé Brand.

Âgé de huit ans au moment du suicide de la star, l’auteur revient sur le parcours meurtri qui va de Moshé Brand, l’enfant du rêve israélien, à Mike Brant, la star de variété des années 1970, jusqu’à son suicide en 1975. Sous le texte attachant et sensible de Si maintenant j’oublie mon île, Serge Airoldi fait redécouvrir la fragilité d’un homme à qui tout réussissait.



Présent sur le salon : samedi 18, dimanche 19
Lieu : Place de la Révolution