Christine FÉRET-FLEURY

Après des études de lettres, Christine Féret-Fleury a longtemps été éditrice chez Gallimard Jeunesse. Elle publie un premier livre pour la jeunesse, « Le Petit Tamour », puis un roman « adulte », « Les Vagues sont douces comme des tigres » (Prix Antigone), suivis par quatre-vingt-dix autres titres.


 « La femme sans ombre »

(Denoël)

Deux femmes. La première, restauratrice le jour, se transforme la nuit en machine à tuer. Un métier pour lequel elle a été formée dès son enfance par l’homme qui a assassiné son grand-père. Quand elle ne tue pas, elle court le monde, d’opéra en salle de concerts, pour écouter les œuvres de son compositeur fétiche.
La seconde est cheffe d’orchestre. D’origine rwandaise, elle a assisté au massacre d’une grande partie de sa famille.
Deux femmes que tout sépare, sauf leur passion pour la musique. Et le fait que la première va devoir tuer la seconde…