Née en 1976 à Lyon, Chloé a suivi des études d’architecture puis d’arts graphiques dans cette même ville. Elle a ensuite intégré l’école des Gobelins à Paris, en cinéma d’animation. Les cours développent son goût du croquis sur le vif et une approche cinématographique. Pour l’écriture, elle s’inspire d’histoires vécues, de faits historiques ou d’autobiographies :Groenland Manhattan (Prix René Goscinny en 2008), Ida(tome 1, meilleur album de l’année au FIBD, en 2010), Mauvais Genre(Prix Landerneau en 2013), Le Grand Prix de la Critique/ACBD et le Prix du Public Cultura, en 2014), La Croisade des Innocents(10 meilleurs albums du Prix Cases d'Histoire, en 2018).

 Les belles personnes

(Noctambules/Delcourt)

Elle a alors modelé cette proposition pour rendre le dispositif interactif :un appel à contributions a été lancé, afin de recueillir des éloges de « belles personnes » ; l’objectif étant d’inciter les gens à ne pas se fier aux apparences.Son choix s’est orienté vers quatorze témoignages parmi ceux qu’elle a jugés les plus étonnants ou touchants : Denise, présumée sorcière, Mint, chien d’aveugle, ou encore Mme Neuville, professeure de philosophie... Chacune de ces belles personnes étant singulière, l’autrice a souhaité adapter son traité graphique à chaque récit. Et en fin d’ouvrage, ces contributions textuelles sont retranscrites dans leur forme originelle avec, en vis-à-vis, un portrait pleine page. Une plongée dans l’âme humaine, une réflexion sociale,un voyage à travers le regard de l’autre.



Lieu : Scénacle