Pierre Antoine

Pierre Antoine, fidèle à son terroir franc-comtois,dans des romans pleins d’émotion et d’humanité,restitue les activités d’antan (taillanderie, distillerie, faïencerie, tissage, mine) des lieux où il a eu plaisir à vivre, les Vosges saônoises et la région de Salins : « Les Martinets de l’Arcange »,un roman à succès plusieurs fois réédité,« Les faïenciers du Verneau », «Un bonheur éphémère»,« C’était un village », «De la mine au Djebel.


 Verriers et résistants

(Ç AUTEURS)

En 1942, le maquis du Morillon fut le premier de la région des Vosges saônoises, à proximité de La Rochère, pays des maîtres verriers. Armé par des jeunes patriotes, soutenu par des hommes prêts à s’investir au péril de leur vie, il avait toutes les capacités pour harceler l’envahisseur. C’était toute fois sans compter sur un traître qui fit sombrer le Maquis dans l’abîme le plus noir, celui de l’internement, de la souffrance, de la déportation et de la mort..



Lieu : Espace Grammont