Maryam Madjidi est née en 1980 à Téhéran et quitte l’Iran à l’âge de 6 ans pour vivre à Paris puis à Drancy. Elle a vécu quatre ans à Pékin et deux ans à Istanbul.Aujourd’hui, elle enseigne le français aux mineurs non accompagnés et étrangers.

 Pour que je m'aime encore

(Le Nouvel Attila)

L’adolescente qui prend la parole dans ces pages meuble de ses rêves les grands espaces de la banlieue parisienne. Elle dévoile son enfance et son adolescence comme si elle vivait une épopée tragi-comique : le combat avec son corps, sa famille, son école, ses amis... et ses rêves d’ascension sociale, pour atteindre l’excellence de l’autre côté du périph’.

Riche de ses désirs comme de ses failles, rendue forte par le piège douloureux de l’intégration, puis de l’initiation, elle offre une vision singulière-ment drôle, attachante et charnelle d’une cité chargée d’histoires.



Présent sur le salon : samedi 18, dimanche 19
Lieu : Place de la Révolution