Agnès Desarthe a publié onze romans aux Editions de l’Olivier, dont Un secret sans importance(prix du Livre Inter 1996), Dans la nuit brune(prix Renaudot des lycéens 2010), Ce cœur changeant(prix littéraire Le Monde 2015), La Chance de leur vie(2018)

 L'éternel fiancé

(L'Olivier)

À quoi ressemble une vie ? Pour la narratrice, à une déclaration d'amour entre deux enfants de quatre ans, pendant un concert de Noël.Ou à leur rencontre en plein hiver, trente ans plus tard, dans une rue de Paris.On pourrait aussi évoquer un rock’n’roll acrobatique, la mort d’une mère, une exposition d’art contemporain, un mariage pour rire, une journée d’été à la campagne ou la vie secrète d’un gigolo.Ces scènes –et bien d'autres encore –sont les images où viennent s’inscrire les moments d’une existence qui, sans eux, serait irrévocablement vouée à l'oubli.Car tout ce qui n’est pas écrit disparaît.Conjurer l’oubli : tel nous apparaît l’un des sens de ce roman animé d’une extraordinaire vitalité, alternant chutes et rebonds, effondrements et triomphes, mélancolie et exaltation.

Œuvre majeure d’une romancière passionnée par l’invention des formes, L’Éternel Fiancé confirme son exceptionnel talent : celui d’une auteure qui a juré de nous émerveiller –et de nous inquiéter –en proposant à notre regard un monde en perpétuel désaccord.



Présent sur le salon : vendredi 17, samedi 18
Lieu : Place de la Révolution