Jean-François Hardy a trente ans. Il a été "plume" au cabinet de la ministre de l'Écologie de 2019 à 2021. "La Riposte" est son premier roman.

 La risposte

(Plon)

Dans un Paris désagrégé par la crise écologique, où la misère a définitivement pris ses quartiers, les camions de la banque alimentaire qui sillonnent les rues se font braquer. Des affiches sont collées sur toutes les façades, celles d'un mouvement qui gagne du terrain et pourrait très vite radicaliser son action. Son nom, Absolum. Son slogan : "Révolution pour la Terre". Au cœur de ce monde en déréliction, Jonas, 37 ans, est infirmier en soins palliatifs à domicile. Quand il n'est pas en train de poser une perfusion et d'écouter les dernières plaintes de ses malades, il se réfugie dans les bras de la jeune Khadija, qui veut changer le monde. Jonas, lui, a baissé les bras et va tout quitter. Pour aller vers le Nord, avec sa tente et son réchaud en espérant, comme beaucoup, y vivre une vie décente, au lieu de survivre. Mais peut-on partir si facilement sans se retourner ? Qu'est devenue depuis huit ans sa sœur Natalia, sa seule famille, dans sa campagne où il n'y a plus d'électricité et où le seul moyen de subsistance est de cultiver la terre ? Et si Khadija acceptait de le suivre là-bas ? Perdu entre deux âges, incapable de s'engager comme de rester loyal à un système dont il a su pourtant profiter, Jonas va devoir faire face au murmure d'une grande révolte et se confronter à lui-même. Alors qu'il a oublié la dignité de mourir au cœur de son serment, d'autres, par leur combat, vont lui réapprendre celle de vivre.

D'une écriture percutante, "La Riposte" nous plonge dans ce qui pourrait ressembler à 2030 avec une lucidité féroce mais aussi une furieuse énergie vitale. Une invitation littéraire, aussi effrayante que saisissante, au monde de demain.



Présent sur le salon : vendredi 17, samedi 18, dimanche 19
Lieu : Place de la Révolution