Après avoir été bibliothécaire à Paris pendant quinze ans, Amandine Prié est désormais rédactrice web indépendante à Poitiers. Elle a tenu un blog pour
Libération sur les séries télévisées et publié en 2012 un essai, Créatures !
Les monstres des séries télé, aux éditions Les Moutons électriques. L’une de ses
nouvelles, Hassan, est parue dans la revue littéraire Quinzaines en 2020. Pour leur bien est son premier roman.

 Pour leur bien

(Les Pérégrines)

Inaya, une intrépide fillette de huit ans, vit avec sa tante et ses cousines dans un village d’Afrique, au cœur d’une région instable depuis des années.

Un jour, une association humanitaire s’installe à proximité du village. Les bénévoles se mettent en quête d’orphelins de père et de mère, afin de les sortir de la misère et de leur donner accès à l’école.

Sur le camp où ils sont accueillis, Inaya et une centaine d’autres enfants sont ainsi nourris, logés, instruits et soignés. Mais quelles sont les véritables intentions de cette association ?

Librement inspiré de l’affaire de l’Arche de Zoé, ce premier roman se met à hauteur d’enfant, tout en dévoilant progressivement les mécanismes de domination à l’œuvre dans cette microsociété.



Présent sur le salon : vendredi 16, samedi 17, dimanche 18
Lieu : Place de la Révolution