Brigitte Giraud est l'autrice de dix romans parmi lesquels À présent (Stock, mention spéciale du prix Wepler 2001), L'amour est très surestimé (Stock, bourse Goncourt de la nouvelle 2007). Une année étrangère (Stock, prix Jean-Giono 2009), Un loup pour l'homme et Jour de courage (Flammarion, 2017 et 2019).

 Vivre vite

(Flammarion)

Cela fait vingt ans à présent que Claude est mort au volant de sa moto. Si le temps a passé et éloigné la déflagration qu'a été l'accident de son mari, rien n'a jamais effacé le souvenir ni les questions restées sans réponse. Destin, hasard, coincidences, « choses de la vie » ? Pour en finir une dernière fois avec la litanie des « si » qui auraient pu éviter au tragique de percuter leur existence, et alors même qu'elle s'apprête à vendre la maison qu'ils avaient achetée ensemble mais qu'il n'aura pas eu le temps d'habiter, Brigitte Giraud revient fouiller et déplier les journées qui ont précédé ce 22 juin 1999. Des journées électrisées par la perspective d'un déménagement, bousculées par les devoirs familiaux, rehaussées par les joies quotidiennes ou grignotées par les tracas habituels, bref des journées qui ressemblent terriblement aux nôtres et qui font oublier que vivre est dangereux. En retraçant ce qui s'est passé, ce n'est plus la mort de Claude, dont la violence éclipsait tout, qu'elle met en scène mais sa vie, et la leur, miraculeusement ranimée.



Présent sur le salon : samedi 17, dimanche 18
Lieu : Place de la Révolution