Alain Guiraudie est né 1964 dans un village de l’Aveyron, ses parents étaient agriculteurs. Cinéaste, il réalise plusieurs films dont en 2013, "L’inconnu du lac", récompensé au festival de Cannes et aux Césars, puis "Rester vertical" en 2016. Son premier roman, "Ici commence la nuit", est publié par P.O.L en 2014, et obtient le prix Sade.

 Rabalaïre

(P.O.L)

"Rabalaïre", en occitan, désigne une personne seule qui n’est jamais chez elle, "un mec qui va à droite, à gauche, un homme qui aime bien aller chez les gens". Ici, le rabalaïre, c’est Jacques, chômeur, passionné de vélo, solitaire mais d’une humanité à toute épreuve, et qui, entre Clermont-Ferrand, les monts d’Auvergne et l’Aveyron, va connaître, plus ou moins malgré lui, toute une série d’aventures rocambolesques, mystérieuses, voire criminelles. Ses divagations à vélo, sur le col de l’Homme mort, en forêt, ou sous les effets de la drogue, de l’excitation sexuelle, conduisent Jacques à des situations ambiguës, parfois extrêmes.

Grand roman picaresque, cru et sexuel, mais aussi roman d’amour, roman politique et social, roman de terroir et de la nature, roman populaire, roman policier, et parfois fantastique. C’est l’histoire revisitée, drôle et cruelle, d’une France oubliée, celle d’aujourd’hui, de la paupérisation des campagnes et des provinces, l’histoire des gens de pays, de leurs corps, de leur langue, l’histoire des déclassés et marginaux, des étrangers, d’une nation à l’abandon, d’un peuple très divers aux mœurs débridées et décomplexées, et aux croyances multiples parfois mystiques. Le tout dans une langue populaire, orale, puissante et joyeuse.



Présent sur le salon : vendredi 17, samedi 18, dimanche 19
Lieu : Place de la Révolution