Kaoutar Harchi est chercheuse en sociologie. Aux éditions Actes Sud, elle a également publié "L’Ampleur du saccage" (2011) et "À l’origine notre père obscur" (2014), et chez Pauvert, en 2016, un essai intitulé "Je n’ai qu’une langue, ce n’est pas la mienne".

 Comme nous existons

(Actes Sud)

Ce récit retrace le cheminement sensible, intellectuel et politique d’une enfant de l’immigration postcoloniale, née dans l’est de la France en 1987. De son plus jeune âge l’écrivaine se souvient, et dès lors revisite les expériences fortes qui ont pour elle valeur d’événements constitutifs de sa pensée, de la vérité sociale et historique qui est la sienne aujourd’hui. Un livre, tel un geste poétique, entre la beauté d’une langue puissamment littéraire et le désir de justice.



Présent sur le salon : dimanche 19
Lieu : Place de la Révolution