Xavier Lapeyroux a 46 ans. Il collabore au "Monde diplomatique", rubrique "Littératures du monde". "Dans les oiseaux" est son quatrième roman.

 Dans les oiseaux

(Anne Carrière)

Milan doit se rendre à l’évidence : tout converge. Les attaques de corbeaux qui frappent Paris, les cours de cinéma qu’il donne sur Hitchcock, la mort de son épouse, Suzanne, dans les mêmes circonstances que celle de l’institutrice des Oiseaux. Et cette ressemblance frappante entre Suzanne Pleshette, la comédienne du film, et la femme qu’il aime. C’est comme si la fiction avait ouvert une porte sur le monde réel, par laquelle les oiseaux se seraient engouffrés pour semer la terreur. Milan doit se rendre à l’évidence, une chance s’offre à lui. Une chance inestimable. Son projet est simple, invraisemblable, irrationnel : emprunter ce passage en sens inverse. Entrer dans "Les Oiseaux". Puis suivre le scénario pour retrouver Suzanne…

Après "De l’autre côté du lac" (Anne Carrière, 2019), Xavier Lapeyroux continue à développer un fantastique littéraire dans la lignée de Bioy Casares et Julio Cortázar. "Dans les oiseaux" est à la fois un roman palpitant et une puissante allégorie de l’homme face au destin.



Présent sur le salon : vendredi 17, samedi 18, dimanche 19
Lieu : Place de la Révolution