Marc Villemain est né en 1968 à Meaux (Seine-et-Marne). Il est éditeur aux Éditions du Sonneur, critique littéraire ("Le Magazine des Livres", "L'Anagnoste") et écrivain. Son recueil "Et que morts s'ensuivent" (Éditions du Seuil) a reçu le Grand Prix 2009 de la nouvelle de la Société des Gens de Lettres (SGDL). En 2020, il reçoit le Prix du roman de l'Académie de Saintonge pour ses deux ouvrages "Mado" et "Il y avait des rivières infranchissables".

 Ceci est ma chair

(Les Pérégrines)

Face à l’épuisement des ressources et à la multiplication des pandémies, les habitants de Michão firent sécession du reste du genre Homo, lors de ce que l’on appela la Seconde Résurrection. Grâce au cannibalisme hygiéniste et méthodique, degré ultime du processus civilisationnel, le duché devint florissant. En l’an 150 de la Seconde Résurrection, alors que tout semble aller pour le mieux dans le meilleur des mondes, un attentat détruit le complexe carnologique de la dit-cité de Marlevache, tuant vingt-trois Marlevachien·chiennes. Qui peut bien avoir commis un acte si barbare ?

Ce roman aux allures de conte philosophique cannibale et aux accents rabelaisiens est porté par la langue espiègle et truculente de Marc Villemain. Mais derrière la farce, la tragédie n’est jamais bien loin.



Présent sur le salon : samedi 18, dimanche 19
Lieu : Place de la Révolution