Vivantes

(Mialet Barrault)

Elle a passé son enfance et son adolescence dans une ville ouvrière sur la frontière allemande. Sa mère a eu dix enfants de deux pères différents. Six d’un juif autrichien et quatre de son père à elle, un Algérien immigré, totalement dépassé par les événements et qui ne rêve que de repartir au bled, loin de cette encombrante tribu. 

Vive, intelligente, rebelle, rien ne l’arrête. Ni la pauvreté, ni la triste médiocrité des vies dévastées qui l’entourent, ni les événements horribles qu’elle doit affronter. Elle s’accroche à sa fratrie, aux rencontres heureuses, à cette chaleur que diffuse la solidarité des classes populaires et surtout à sa mère, cette femme extraordinaire dotée d’un rare courage et d’une sagesse étrange, à qui elle voue une véritable vénération.

Écrit au scalpel, l'auteur nous livre ici le récit abrupt et sans concession d’une jeune vie étonnante plongée dans la France des trente glorieuses.



Présent sur le salon : vendredi 16, samedi 17, dimanche 18
Lieu : Place de la Révolution