Juliette en Avril

(Captiot)

Nuncala est à l’âge où bouillonnent l’énergie et l’amour, mais aussi la tristesse
et la rage. D’où vient-il, lui dont les yeux verts sont les seuls du village ?
Dans un univers foisonnant de vie, Nuncala part en quête de son identité. A
l’image d’Aza, dont les doigts noueux tissent patiemment la fibre de bambou, il
découvrira les fils manquants de son histoire, inscrite dans le récit bien plus
vaste encore de son village et des siens. De cette expérience initiatique où les
hommes se croisent et se toisent, crient et se taisent, où les animaux se
cachent et se dévoilent, dansent et disparaissent, Nuncala sortira grandi. Plus
proche encore de la rivière, des arbres, des rochers, des bambous, dont les
racines courent jusqu’à de lointains ailleurs ...



Présent sur le salon : samedi 17, dimanche 18
Lieu : Musée Beaux-Arts