Protohistorienne de formation, Aurélia Bécuwe a publié dans diverses revues (Vents Contraires, La Femelle du requin...) des photographies et des textes dont Rescue Sérénité adapté en fiction radiophonique pour France Culture. Professeure en école primaire, elle écrit depuis l’enfance où ses cris furent inaudibles pour affirmer l’existence des malmenés avec qui elle travaille et à qui elle souhaite donner une place en littérature aujourd’hui.

 Babeluttes

(Editions Conspiration)

Deux récits fragmentés qui s'alternent : l'enfance de celle qui écrit et celles des enfants qu’elle côtoie aujourd’hui. Dans ce texte, une mère accouche dans les toilettes d'un bar ou gaze sa fille à la bombe à poux, de haut en bas. Il y a du terrible et de grands rires dans ces 119 fragments à hauteur de filles et de garçons que l'on aurait pu croiser dans La Misère du monde de Bourdieu, accrochés par le col à un porte-manteau ou placés en foyer par le juge pour enfants. Les indicibles souffrances d'enfances confrontées à la précarité financière et affective, contées sans misérabilisme ni idéalisme car la vie sautille de tous côtés. A ces instantanés collectés dans sa vie professionnelle, Aurélia Becuwe mêle ses propres souvenirs de vagabondages en Flandres, réminiscences de ses écorchures d’enfant livrée à elle-même, en pleine nature, dans un monde rural en voie d’extinction.



Présent sur le salon : vendredi 16, samedi 17, dimanche 18
Lieu : Place de la Révolution