André PROST

André Prost a fait des études supérieures de naturaliste et s’est spécialisé en géologie avant de devenir professeur. Il a publié « La Terre, 50 expériences pour comprendre notre planète » (Éditions Belin). Pour sa retraite, il est revenu au pays de ses ancêtres, où il s’est intéressé aux coutumes et traditions de la Franche-Comté. Il a livré à L’Atelier du Grand Tétras la première partie d’un « testament culturel », intitulé « l’Art de Distiller », édité puis produit la suite avec « Douceurs et liqueurs et recettes à partir des plantes sauvages », recueil de recettes traditionnelles de l’ancien monde rural. Cette année, il produit toujours avec le même éditeur, une étude historique : « Aux sources des traditions comtoises ».


 « Aux sources des traditions comtoises »

(L'Atelier du Grand Tétras)

Cet ouvrage raconte l’histoire d’un Pays qui eut le malheur d’avoir un royaume voisin avide d’espace et de pouvoir. On y présente une « Histoire » non conventionnelle, revue et aménagée, après beaucoup de lectures et de réflexion. Où l’on découvre que les historiens, volontairement ou non, ne racontent pas toujours l’exacte vérité : le cas le plus frappant est celui de la « Guerre de dix ans » où les fameux « suédois » auraient mis à feu et à sang ce qui était alors un pays dépendant du Saint Empire Romain Germanique.nAlors que l’exacte réalité est que ce fut la seule volonté des rois de France, Louis XIII et son fils Louis XIV, d’agrandir leur royaume au prix de la quasiexterminationnde la population de la Franche-Comté. La richesse de cette province grâce à sa production de Sel peut être aussi une des « bonnes » raisons des rois de France de mettre la main sur ce pays.



Présent sur le salon : vendredi, samedi, dimanche