Clément Ghys

Né en 1985, Clément Ghys a été journaliste à Libération ; il est chef du service culture de M, Le Magazine du Monde. Vadim, le plaisir sans remords est son premier livre.


 Vadim, le plaisir sans remords

(Stock)

En librairie le 3 mai 2017

Saint-Tropez, 18 février 2000. Autour du cercueil de Roger Vadim, Jane Fonda, Marie-Christine Barrault, Annette Stroyberg, Brigitte Bardot… Catherine Deneuve est la seule absente. Des femmes qu’il a désirées, conquises et créées. C’était son génie, lui qui savait faire sensation à Saint-Germain-des-Prés ou Hollywood. Il a réalisé des films aux succès tapageurs, souvent oubliables, et d’ailleurs oubliés.

Qui peut citer la liste des personnalités qu’il a croisées ? Qui se souvient qu’il a autant choqué la morale ? Qui sait qu’au soir de sa vie il réalisait la pub française de Slim Fast ? Qui connaît ce destin, dont Wolinski disait : « Vadim n’avait pas fait que des chefs-d’œuvre, mais sa vie était un chef-d’œuvre » ?

Journaliste spécialisé dans la mode et la culture, Clément Ghys avance avec la précision factuelle de son métier et la nuance de sa sensibilité. Il y aurait peut-être dans son récit un brin de mélancolie pour une époque où la fête et l’insouciance étaient possibles, où l’on tutoyait le plaisir sans remords – et là on ne peut que le suivre.



Présent sur le salon : vendredi, samedi