Ines Orchani naît en 1976. À 17 ans, elle reçoit le prix spécial du jury du Jeune Écrivain Francophone pour sa nouvelle "L'homme de lointaine tendresse et de silence". Elle traduit les féministes arabes : May Ziadé ("Il t'appartient de devenir reine ou esclave") et Nawal Saadâwî ("Mémoires d'une enfant prénommée Souad"). Elle est l'auteure du roman "Autour du lycée" (en français) et de deux recueils de poésie : "Lâm" et "Sîn" (en arabe). Être d'un bloc fait de deux cultures, elle vit entre ses deux pays, la France et la Tunisie, et elle écrit en deux langues, à la rencontre des pôles.

 Gazelle Théorie

(Fayard)

"Ils m’appellent "gazelle", et je me sens blessée. Je ne suis pas un animal. Je ne suis pas une chose. Je ne suis pas une image. Je ne suis pas une proie. De l’insulte "nègre" Césaire a fait la Négritude. Du gazellage je m’apprête à faire Gazelle Théorie. Ceci est un manifeste. Ceci est un témoignage. Ceci est un coup de colère, et une mise en lumière." I.O.

Dans un livre inclassable qui emprunte aussi bien à l’essai qu’au récit, à la politique qu’à la poésie, Ines Orchani explore à la première personne un féminin méconnu, décrivant librement l’expérience des codes – et de leur transgression –, des stratégies, des croyances et des sexualités. Les femmes qu’on y croise, gazelles et rebelles, incarnent un féminisme non occidental, un féminisme du secret et du courage, où les intentions l'emportent sur la forme. Dans l’élan créé par Virginie Despentes avec "King Kong Théorie", Ines Orchani donne à entendre les voix d’un féminisme-monde.



Présent sur le salon : dimanche 19
Lieu : Place de la Révolution