Anne-Lise Avril a 29 ans. Elle a puisé la matière de son premier roman, "Les confluents", dans son insatiable intérêt pour les enjeux environnementaux.

 Les confluents

(Julliard)

Journaliste free-lance, Liouba parcourt le monde à la recherche de sujets liés au changement climatique. En Jordanie, tandis qu'elle observe une communauté de Bédouins tenter de replanter une forêt native dans le désert, elle croise pour la première fois Talal, un photoreporter spécialiste des déplacements de populations tout autour du globe. Une amitié se noue, puis une attirance. D'année en année, le destin ne cessera de les ramener l'un vers l'autre puis de les séparer. Liouba et Talal accepteront-ils de poser enfin leurs bagages dans un même lieu pour lier ensemble leurs avenirs ?

Écrit d'une plume élégiaque, ce premier roman, grave et mélancolique, a pour fil conducteur l'amour lancinant entre deux êtres que les enjeux du monde contemporain éloignent, déchirent et réunissent tour à tour. Anne-Lise Avril redonne aux paysages et à la nature une place de personnages à part entière, et au fragile équilibre de l'écosystème la valeur d'un trésor à reconquérir. Tissé sur un canevas d'histoires réelles, faites de lutte, de résilience, d'espoir et d'opiniâtreté, "Les confluents" rappelle le combat que doivent mener les générations actuelles pour celles du futur.



Présent sur le salon : samedi 18
Lieu : Place de la Révolution