Éditrice, essayiste et romancière, Adeline Fleury s’est fait connaître par un premier essai remarqué, Petit éloge de la jouissance féminine (François Bourin, 2015, La Musardine 2018) avant de poursuivre sa réflexion sur le corps féminin avec son essai Femme Absolument (JC Lattès, 2017). Suivront trois romans : Je, tu, elle (Les Pérégrines, 2018, finaliste du prix Anaïs Nin), Ida n’existe pas (Les Pérégrines, 2020) et Les Frénétiques (2022).

 Les Frénétiques

(Editions JULLIARD)

Sur le bateau qui les conduit, elle et son fils Nino, vers une île au large de Naples, le soleil et les embruns réveillent le corps d’Ada, mis en sommeil par des mois de travail abrutissant et d’abstinence. Elle y remarque bientôt la présence d’Eva, jeune rousse à la beauté renversante. Pour la première fois, Ada est troublée par une femme. La sensualité des paysages et la bonne entente entre Eva et Nino invitent Ada à ne pas résister à cette attirance inédite, et bientôt irrépressible. Mais les forces telluriques de l’île se réveillent, annonçant la fin de cette parenthèse idyllique.

Passant de la dimension érotique au thriller psychologique, Les Frénétiques nous transporte dans un univers d’une sensualité incendiaire, où la raison se dissout face à l’impériosité des désirs.



Présent sur le salon : samedi 17, dimanche 18
Lieu : Place de la Révolution