Akli Tadjer est l'auteur de nombreux romans, traduits à l'étranger, dont trois, Les ANI du Tassili, Le Porteur de cartable et Il était une fois... peut-être pas, ont été adaptés à la télévision. La Reine du tango (JC Lattès, 2016) a reçu le prix Nice Baie des Anges et D'amour et de guerre le Grand Prix du Roman Métis 2021. Après D'amour et de guerre, D'audace et de liberté est son deuxième roman publié aux Escales.

 D'audace et de liberté

(Les escales éditions)

Paris, 1947. Pour Adam, Bousoulem, sa ville natale, est bien loin à présent. Ce jeune Kabyle vit en France depuis trois ans ; dans « son » pays, celui qui l'a enrôlé de force pour faire la guerre contre les Allemands. Adam a survécu à la guerre, aux camps de prisonniers, à l'Occupation, et pense maintenant à demain. Demain, pour Adam, c'est être libre comme un Français et être maître de son destin. Avec ses compatriotes, ils discutent, dans des cafés arabes de la rue Mouffetard, de l'indépendance de l'Algérie qu'ils auront à bâtir. Adam, idéaliste et fougueux, est leur chef de file. Demain, c'est aussi Elvire. Ils se connaissaient « avant » et se retrouvent. Deux solitudes qui s'accordent, et un amour fort enraciné à la fois dans un passé commun et une volonté de remplir leurs vies des souvenirs à venir.



Présent sur le salon : vendredi 16, samedi 17, dimanche 18
Lieu : Place de la Révolution