Née en 1981 à Saint-Brieuc, Caroline Hinault est agrégée de Lettres modernes. Elle enseigne la littérature à Rennes où elle vit aujourd’hui. Son premier roman, Solak, a paru dans la collection Rouergue noir en 2021. Salué par la critique, il a reçu le prix Claude Mesplède 2021 et le Prix des Lecteurs au festival du polar Villeneuve lez Avignon 2021.

 In Carna

(Le rouergue)

Être enceinte. Raconter l’expérience particulière d’une incarnation aux sens multiples, mais aussi restituer les ambivalences et les différentes périodes de cette transformation, des premiers jours silencieux et secrets au climax de l’accouchement. Ce temps où le corps est singulier autant que pluriel. Où il est
également l’enjeu d’innombrables tentatives d’appropriations – culturelles, sociales, religieuses, politiques. Dans une approche résolument féministe, Caroline Hinault témoigne de l’une des expériences les plus universellement partagées et paradoxalement demeurée un point aveugle de la littérature. Elle
dit aussi les luttes à l’œuvre pour accéder à un parentage égalitaire, et interroge la façon dont les femmes peuvent penser et se réapproprier leur singularité biologique pour mieux combattre l’instrumentalisation et l’essentialisation dont elles sont encore très souvent l’objet.

Ces récits de grossesse, émus, sensibles et bouleversants, nous rappellent que le corps dans lequel nous habitons et vivons le monde est un lieu aussi politique que poétique, et que les mutations qu’il vit, dont la grossesse n’est pas des moindres, méritent d’être saisies autant dans leur singularité que collectivement, en tant que fait culturel au carrefour de nombreux rapports de pouvoir.



Présent sur le salon : vendredi 16, samedi 17
Lieu : Place de la Révolution