Après une carrière dans la communication, Catherine Bardon se consacre désormais à l'écriture et partage son temps entre la France et la République dominicaine. Elle est l'autrice de la saga Les Déracinés qui s'est vendue à plus de 500 000 exemplaires et qui a remporté de nombreux prix dont le Prix du Premier
Roman de Chambéry et le Prix Wizo 2019. En quelques romans, Catherine Bardon s'est imposée comme une voix majeure du paysage romanesque français.

 La Fille de l'ogre

(Les Escales)

1915. Flor de Oro naît à San Cristóbal, en République dominicaine. Son père, petit truand devenu militaire, ne vise rien moins que la tête de l'état. Il est déterminé à faire de sa fille une femme cultivée et sophistiquée, à la hauteur de sa propre ambition. C'est ainsi qu'elle quitte sa famille pour devenir pensionnaire en France, dans le plus chic collège pour jeunes filles du pays. Quand son père prend le pouvoir, c'est en femme du monde qu'elle rentre dans son île et rencontre celui qui deviendra son premier mari, Porfirio Rubirosa, un play-boy au profil trouble, mi gigolo, mi diplomate-espion, qu'elle épouse à dix-sept ans. Mais Trujillo, seul maître après Dieu, entend contrôler la vie de sa fille. Elle doit lui obéir comme tous les Dominicains entièrement soumis au Jefe, ce dictateur sanguinaire. Marquée par l'emprise de ces deux hommes à l'amour nocif, de mariages en exils, de l'Allemagne nazie aux États-Unis, de grâce en disgrâce, Flor de Oro luttera toute sa vie pour se libérer de leur joug.



Présent sur le salon : vendredi 16, samedi 17, dimanche 18
Lieu : Place de la Révolution