Annick Cojean

Grand reporter au quotidien Le Monde, Annick Cojean a reçu le Prix Albert-Londres 1996 pour un ensemble de cinq reportages consacrés aux Mémoires de la Shoah. Elle est notamment l’auteure des “Proies” et de “Je ne serais pas arrivée là si”.


 Une farouche liberté

(Grasset)

Gisèle Halimi : Soixante-dix ans de combats, d’engagement au service de la justice et de la cause des femmes.
Avocate plaidant envers et contre tout pour soutenir les femmes les plus vulnérables ou blessées, elle s’engage en faveur de l’avortement et de la répression du viol, dans son métier aussi bien que dans son association « Choisir la cause des femmes ».
Femme politique insubordonnée mais aussi fille, mère, grand-mère, amoureuse… Gisèle Halimi vibre d’une énergie passionnée, d’une volonté d’exercer pleinement la liberté qui résonne à chaque étape de son existence.
Dans cet ouvrage terminé quelques semaines avant son décès fin juillet dernier, elle revient avec son amie, Annick Cojean, qui partage ses convictions féministes, sur certains épisodes marquants de son parcours rebelle pour retracer ce qui a fait un destin.



Présent sur le salon : samedi 19
Lieu : Conservatoire