Nicolas Chemla a signé deux essais et un roman, "Monsieur Amérique", paru en 2019 aux éditions Séguier.

 Murnau des ténèbres

(Le Cherche-midi éditeur)

"Tabou" (1931) fut le dernier film muet de Hollywood, et "le plus beau film du plus grand auteur de films" selon Éric Rohmer. Il s'agit surtout d'une œuvre maudite : le tournage à Tahiti aurait provoqué les "esprits" polynésiens, et Murnau en aurait payé le prix le plus élevé, sa voiture ayant fait une sortie de route mortelle alors qu'il se rendait à la première projection. Murnau dont on rappellera enfin que la sépulture a été profanée en 2015, et la tête du cadavre mystérieusement "dérobée".

En 2008, Nicolas Chemla part dans les mers du Sud retrouver une cabane à une pointe de Tahiti où Murnau aurait passé plusieurs jours lors du fameux tournage. À peine arrive-t-il sur place qu'un vieillard décharné apparaît et entame un récit d'une précision inouïe sur Murnau et son épopée dans le Pacifique.

"Murnau des ténèbres" est le "roman vrai" d'un tournage et d'un film qui semblent accouchés d'un rêve. Raconter cette histoire, c'est l'inscrire à la suite des grands récits de voyage et d'exploration, c'est aborder des îles à la splendeur gothique et onirique, c'est s'interroger sur les rapports entre l'Occident et ces îles "sauvages", c'est questionner le geste même de la création, artistique en général et littéraire en particulier, et mener une enquête sur le véritable narrateur des œuvres.



Présent sur le salon : vendredi 17, samedi 18, dimanche 19
Lieu : Place de la Révolution