Olivier Delbard a ouvert la collection Carnets de Vie de L'Atelier des Noyers avec "Novembre" fin 2016, puis l'a poursuivie avec "Nostalgie", celle de l’enfance où des sensations de l’existence retranchées dans les replis de l’être surgissent au gré des sens. Une quête toujours inachevée.

"Le temps du rêve" est paru fin 2017. Olivier Delbard s’intéresse depuis longtemps aux peuples primitifs. Il avait travaillé à l’université sur les Amérindiens avec Kenneth White. Il a gardé en lui, ancrée profondément, cette quête, celle des origines et celle du respect de l’environnement qui nous entoure. Une invitation au rêve mais pas seulement…

Il a également publié "Champs d’Hiver" et "Divagations" aux Éditions de la Cour Pavée, "Cette vague qui se brise" et "Laissez verdure" aux Éditions de la Renarde Rouge.

 Voyage en pays celte

(L'Atelier des Noyers)

Olivier Delbard avait découvert, avant de s’y rendre, les terres celtes des îles britanniques pendant ses études, grâce notamment aux cours et séminaires de l’écrivain poète Kenneth White. Bien des années plus tard, il a pu se plonger dans les gouaches intenses et poétiques d’Henri Vincenot, écrivain bourguignon épris de celtitude. Le texte de ce recueil, qui se déploie en plusieurs séquences, est une sorte de retour aux sources, tout autant qu’une ouverture sur le grand large.



Présent sur le salon : dimanche 19
Lieu : Espace Grammont