Annie Marandin, poète, reçoit le prix Yvan & Claire Goll en 1998 pour son recueil "C’est étrange comme on meurt", paru aux éditions de l’Envol. Elle écrit dans diverses revues poétiques : "L’Ouvrir", "Petite", "Éditions Clapas", "Éditions Tarabuste". En 2013, elle publie un ouvrage sur l’artiste Roger Comte, "Un prince en espadrilles", aux éditions du Sékoya. Conteuse, elle est l’auteure de "La Princesse aux petits plats" : ce conte d’amour gourmand est paru aux éditions Didier Jeunesse en 2015.

 Je ne sais pas où nous serons demain

(Éditions de la Belle Étoile)

Dans cet ouvrage, l’auteure a voulu entrelacer les fils des vies d’un homme, Paul-Élie Dubois (1886-1949) et de deux femmes, Jeanne Chabod (1886-1974) et Henriette Damart (1885-1945), tous trois artistes peintres à des périodes particulières de l’Histoire. Dans ce tissage, la trame de leur existence permet de mieux apprécier leur œuvre. Paul-Élie est considéré comme le peintre du Hoggar après avoir participé en 1928 à une mission scientifique dans ce massif montagneux. Avec lui, ce sont quarante-cinq années de projets artistiques placés sous le signe de la beauté et de la lumière. En 1912, il épouse Jeanne Chabod, formée essentiellement "à l’école de son père", l’artiste Émile Chabod. Après avoir divorcé de Paul-Élie en 1923, Jeanne consacrera sa vie à son art, une peinture au charme empreint de romantisme et de mélancolie. Henriette Damart devient la seconde épouse de Paul-Élie Dubois en 1933. Élève tout d’abord d’Odilon Redon puis à l’École des Beaux-Arts de Paris, elle propose une œuvre d’une grande poésie, toute aussi délicate qu’expressive.

Ce livre n’emprunte rien à la fiction mais se lit comme un récit. Il s’appuie sur de nombreux documents et sur l’étude des archives familiales. Il inclut des textes écrits par les artistes eux-mêmes. Si les œuvres d’art racontent à leur façon la vie de leurs interprètes, l’humanité de ceux-ci peut elle aussi dire beaucoup de leur création.



Présent sur le salon : vendredi 17, samedi 18, dimanche 19
Lieu : Espace Grammont