Janine Boissard fait figure de monstre sacré de la littérature dite « populaire », adjectif dont elle tire une grande fierté. « Virtuose d’un style simple » pour Paris Match, « plume inoxydable » pour Le Figaro, elle fait régulièrement l’objet de portraits dans la presse, qui cherche sans le trouver le secret de son éternelle jeunesse, et elle est abonnée aux files d’attente dans les salons du livre.

 Quand la belle se réveillera

(Fayard)

Ce matin-là, Alma se réveille vaseuse, comme droguée. Autour d’elle, ça sent la paille pourrie. Reprenant ses esprits, elle se découvre dans une étable abandonnée, enchaînée à un mur.
Qui l’a enlevée ? Pourquoi ?
Son seul espoir : Mathis, son mari, qui, elle le sait, fera tout pour la retrouver.
Entre son ravisseur, un défenseur de la cause animale, et l’adjudant-chef de la
gendarmerie de Saint-Point-Lac, Germain Buisson, aidé par Mathis, va se livrer une course contre la montre. Contre la mort ? Qui l’emportera ?
Un thriller haletant, dans les beaux et sombres paysages du Jura.



Présent sur le salon : vendredi 16, samedi 17, dimanche 18
Lieu : Place de la Révolution