Marie-Thérèse Boiteux, née à Belfort où elle passa son enfance et son adolescence, était institutrice dans la petite école de Valoreille, village qui domine la vallée du Dessoubre et qui devint le cadre de deux de ses romans : "Les renards cuisent au four" (Prix Louis Pergaud) et "Les planches au roi". Elle est l’une des auteures les plus lues en Franche-Comté.

 Un secret au goût de gentiane

(C Éditions)

La journée s’annonçait paisible pour la jeune femme qui recevait sa grand-mère : toutes deux évoquaient des souvenirs communs, ayant pour cadre les villages situés au pied du ballon d’Alsace, lorsque la grand-mère, très calme, souriante, révéla un secret de famille qui allait bouleverser sa petite-fille. Un secret bien gardé… Dommage collatéral de la guerre. Un secret qui laissera à la petite-fille « le goût amer de cette gentiane qui couvrait autrefois le sommet du ballon d’Alsace. »



Présent sur le salon : vendredi 17, samedi 18, dimanche 19
Lieu : Espace Grammont