Mamadou Sow est un jeune guinéen de 24 ans paralysé par la polio. Il a dicté son récit de vie et de migration à Elisabeth Zurbriggen - rencontrée au Refuge solidaire de Briançon - par messages WhatsApp durant le premier confinement.

 La route à bout de bras

(Migrilude)

"Mamadou Sow décrit une vie marquée par l’abandon et le handicap mais transcendée par une force morale exceptionnelle. Celui qui grandit comme mendiant dans les rues de Conakry parvient à ouvrir un petit commerce indépendant. Les événements politiques marqués par des conflits ethniques le décident à prendre son destin en main pour cette fois-ci rejoindre l’Europe dans l’espoir de faire appareiller ses jambes handicapées. Prudent mais confiant, il se lance dans la route de la migration à travers le Niger, la Libye et la mer méditerranée et brave les dangers, ce qui n’empêche ni la peur, ni la faim, ni l’humiliation. Il livre un témoignage exceptionnel d’une grande dignité, sous la forme d’un abécédaire, qui permet une lecture linéaire ou en zigzag, comme sa vie de migrant ballotée d’un endroit à l’autre. Pourtant, grâce à ce premier livre étudié par des centaines de lycéens et de collégiens en Europe, Mamadou Sow transforme petit à petit sa destinée. Son témoignage est un document de première main pour ceux qui souhaitent comprendre comment sont vécus de l’intérieur les enjeux géopolitiques et la crise migratoire. Il aborde aussi la question des droits fondamentaux, des minorités linguistiques, du handicap. "



Lieu : Espace Grammont