Luc Chomarat a publié son premier roman à 22 ans, qui lui a valu de figurer sur la liste du "Magazine littéraire" des auteurs les plus prometteurs. Également traducteur de Jim Thompson, il s’illustre d’abord dans la littérature noire et reçoit le Grand Prix de littérature policière 2016 pour son roman "Un trou dans la toile" en 2016 (Rivages). Il a publié "Le Polar de l’été" (2017) puis "Le Dernier Thriller norvégien" (2019) à La Manufacture de livres.

 Le fils du professeur

(La Manufacture de livres)

Mes parents, j’avais l’impression de les connaître comme si je les avais faits. Cette jeune femme très Nouvelle Vague, cinquante de tour de taille, des dents blanches et bien alignées, grande douceur un peu triste, c’était ma maman. L’autre, si grand que la plupart du temps je ne savais pas trop à quoi il ressemblait là-haut, une voix qui descendait d’entre les nuages, c’était le professeur. Mon papa."" Dans cette petite famille se joue l’éternelle aventure de l’enfance. Il y a les combats acharnés contre les copains cow-boys, les stratagèmes habiles pour trouver sa place dans la cour de récré, les questionnements existentiels et la fascination pour les femmes si indéchiffrables. Et pendant ce temps, d’autres luttent pour la liberté, tuent des présidents, marchent sur la lune, mènent une guerre froide... Des souvenirs vagues de la maternelle aux élans de l’adolescence, Luc Chomarat nous invite à redécouvrir un monde empli de mystères et peuplé d’amis imaginaires. De sa plume impertinente et pleine d’esprit, il propose de cheminer à hauteur d’enfant sur la route faite de rêves et de défis qui mène à l’âge adulte.



Présent sur le salon : samedi 18, dimanche 19
Lieu : Place de la Révolution