Simon Liberati est l’auteur de douze livres dont Jayne Mansfield 1967 (Grasset, 2011, prix Femina), Eva (Stock, 2015) et California girls (Grasset, 2016).

 Performance

(Grasset)

Victime d’un AVC, un romancier de 71 ans est en panne, tétanisé, incapable d’écrire une ligne. La commande d’une mini-série sur les Rolling Stones par des producteurs en vue est un miracle inespéré. Il accepte sans hésiter, lui qui méprise les biopics, le milieu du cinéma et les inusables clichés sur les années pop. Voilà l’apprenti scénariste lancé dans un projet sur la première époque des Stones, entre l’arrestation de Keith Richards et Mick Jagger pour usage de stupéfiants, en 1967, et la mort stupéfiante de Brian Jones, en 1969.
Intitulée Satanic Majesties, la série montrera comment des voyous, compilateurs de musique afro-américaine, devinrent en l’espace de deux ans les stars androgynes que l’on sait.



Présent sur le salon : samedi 17, dimanche 18
Lieu : Place de la Révolution