Yves Viollier a reçu au long de sa carrière plusieurs prix littéraires : prix Charles-Exbrayat pour Les Lilas de mer, prix du Roman populaire pour Les Sœurs Robin – adapté en 2006 par Jacques Renard avec Line Renaud et Danièle Lebrun –, prix Charette pour Même les pierres ont résisté, Grand Prix catholique de littérature pour L'Orgueil de la tribu. Et plus récemment le prix Montesquieu pour L'Instant de grâce.

 Un jeune homme si tranquille

(Presses de la Cité)

J'ai posé la question à mon oncle, la dernière fois que nous nous sommes vus, il y a plus d'un an, il était encore en pleine forme. « Est-ce que tu as parlé à tes amis ? » Il m'a répondu : « Je n'ai pas encore osé... »
Roger Martin les a séduits. Il a été accueilli dans ce bourg dont le narrateur est le maire, comme un ami de toujours. Veuf, à plus de soixante-dix ans, il avait besoin d'une famille. Et tous lui ont ouvert les bras.
Il est devenu le père, le grand-père, le vieil homme que les jeunes aiment bien.
La déception a été aussi violente que l'amour et l'amitié avaient été doux. Le fil du temps s'est tendu.
Roger, en jeune homme, est alors apparu dans sa vérité. L'Occupation avait été ce théâtre où il a joué un rôle funeste.
Écrivain de l'épure, Yves Viollier, avec ce texte chaleureux et glaçant à la fois, dont le sujet est dessiné avec la plus grande humanité, pourrait prendre pour sienne la devise simenonienne : « Comprendre et ne pas juger. »



Présent sur le salon : vendredi 16, samedi 17, dimanche 18
Lieu : Place de la Révolution