Après une carrière d’enseignante et de musicienne, Eveline Soulier se consacre aujourd’hui à l’écriture. Avec ce cinquième ouvrage, elle met en lumière la magie des mots, elle raconte la force de l’amour que l’on donne, que l’on reçoit ou qui nous a manqué. Elle obtient le Prix Louis Pergaud 2021 décerné le 25 janvier 2022 à Paris

 Les cahiers de ma mère

(C)

Éveline Soulier signe ici un livre très émouvant. Elle a trouvé pour faire cette restitution d’une figure, d’une famille, d’une époque, une formule narrative originale qui tient à la fois du roman, du monologue intérieur, du journal intime ou rapporté. 

     La prose est vive et fraîche. Le ton est juste.

     C’est autour de vieux cahiers d’école exhumés du grenier que le dialogue mère-fille s’instaure et prend vie.

     On comprend alors le cheminement de cette enfant, grande sœur, devenue femme et mère. Nous la suivons jusqu’à l’hiver de sa vie.

      Cette histoire n’est pas seulement celle d’une mère et de sa fille. Elle résonne en chacun de nous, elle nous étreint et nous partageons avec l’auteure d’authentiques moments de bonheur.

       Cette histoire, c’est un peu la nôtre.



Présent sur le salon : vendredi 16, samedi 17, dimanche 18
Lieu : Place de la Révolution