Rupture aux vents

(L'Atelier du grand Tétras)

Voici rassemblés des poèmes brefs en symbiose observatrice avec des êtres vivants qui nous côtoient, présents jusqu’en nos villes et nos logements, où que nous habitions en pays tempéré occidental.
Chaque partie de Rupture aux vents est datée et géolocalisée, selon la saison et certains souvenirs déclencheurs d’écriture, en région de Franche-Comté, où j’ai développé quelques racines depuis l’âge de dix ans. Ce récit fragmentaire, centré sur ma relation quotidienne au monde animal, est devenu nécessité, lorsque j’ai commencé à travailler comme assistante sociale en Etablissement
Hospitalier pour Personnes Agées Dépendantes (E.H.P.A.D.) en 2012. C’est une respiration apaisante, dans la confrontation permanente avec la vieillesse et la proximité inéluctable de notre mort. Mon attention, sensible à ce qui éveille la curiosité des enfants et des adolescents, a entretenu mon accueil du monde
animal et végétal, où que je me trouve. Ce bestiaire humble et menacé participe de nos existences. Il invite le lecteur et la lectrice à y porter attention, avec sa sensorialité et ses mots.



Présent sur le salon : vendredi 16, samedi 17, dimanche 18
Lieu : Place de la Révolution