Fabrice Grenard est historien spécialiste de divers aspects de la Seconde Guerre mondiale en France et notamment des maquis. Il dirige actuellement le département recherche et pédagogie de la Fondation de la Résistance. Il est l’auteur de Maquis noirs et faux maquis (Vendémiaire, 2011), Une légende du maquis, Georges Guingouin, du mythe à l’histoire (« Texto », 2020) et Les Maquisards, combattre dans la France occupée (Vendémiaire, 2019).

 Ils ont pris le maquis

(Tallandier)

Pour la Résistance, sur le terrain aussi, l’année 1943 a constitué un
tournant. Afflux des réfractaires au STO, réorganisation des réseaux
de renseignements, tandis que dans l’Aubrac, le Vercors et aux
Glières se constituent les premiers maquis.
Qu’est-ce qu’un maquis ? Qui étaient les maquisards ? De quels
milieux venaient-ils ? Quelles étaient leurs motivations ? quelle était
la formation ?
Comment ont-ils vécu ensemble, parfois deux ans, dans des
conditions précaires – le froid, le manque de ravitaillement – dans les
forêts ou les montagnes ? Est-ce que les villageois les ont aidés ? Les
ont-ils livrés par leurs actions de guérilla aux représailles allemandes
? Fabrice Grenard tente ici de répondre à ces questions en livrant
une riche synthèse sur ces hommes et femmes, souvent anonymes,
qui ont rejoint les maquis.
Plus d’une centaine de documents, la plupart inédits, sont
rassemblés, provenant de nombreux fonds d’archives, nationaux ou
départementaux : photos, tracts, journaux clandestins, messages,
manuels d’instruction, croquis des emplacements, etc. De nombreux
témoignages aussi, sur l’ennui des jours monotones et sans combat,
la lassitude de la précarité et du dénuement des camps, mais aussi
les grands et les petits bonheurs de cette « vie inimitable » selon
Yves Pérotin (ancien du Vercors).



Présent sur le salon : vendredi 16
Lieu : Place de la Révolution