Richard Palachak est un écrivain au style unique et différent, à la fois "brut" et poétique, bouleversant et drôle, dominé par l'univers et la culture slave. Il est le concepteur du Mouvement Littéraire de la Go-Fast-Generation : un style travaillé à l'extrême pour que le texte soit lu le plus facilement et le plus rapidement possible, de sorte que la conscience de la forme disparaît complètement pour une immersion immédiate dans l'histoire racontée. Cela donne un rendu très visuel et souvent qualifié de cinématographique, avec un effet "d'immédiateté émotionnelle" qui rapproche la littérature d'autres Arts plus « directs » comme la musique ou la peinture. Le style de Richard Palachak va à l'essentiel, sans fioritures, et s'oppose en cela aux phrases "interminables, mièvres et profondes jusqu'au non-sens", comme le critiquait déjà Charles Bukowski en son temps. Cet auteur veut également rendre à la littérature un visage ""fun"", actuel et rock and roll."

 L'esprit slave

(Black-Out)

Trois nouvelles sombres. La première, "Le vodnik", met en scène un pêcheur de carpes reclus et solitaire, semblable à un vodianoï, un elfe aquatique. La seconde se déroule dans une maison close de luxe à Bratislava. Dans la troisième, Yojo, alcoolique battu par sa femme, est un peintre de talent qui dépense son argent dans les bistros.



Présent sur le salon : dimanche 19
Lieu : Place de la Révolution